☢️ Le risque radon étudié à la loupe en Europe pendant 5 ans
Actualités réglementaire

☢️ Le risque radon étudié à la loupe en Europe pendant 5 ans

Depuis septembre 2020, le projet RadoNorm a démarré au niveau européen. Projet ambitieux, il va permettre d’améliorer les connaissances et la gestion des risques radiologiques liés au radon et aux NORM.

💡Définitions :

▶️ Le radon est un gaz radioactif naturellement présent dans l’environnement. Dans les lieux confinés, comme les exploitations souterraines ou les bâtiments en général, le radon peut s’accumuler et être une  source d’exposition aux rayonnements ionisants (cf. Risque radon : une évaluation à faire en hiver !).

▶️ Les NORM (Natural Occurring Radioactive Materials) correspondent aux matériaux contenant naturellement des éléments radioactifs. Ils présentent un niveau accru de radioactivité naturelle et sont utilisés ou rejetés par diverses activités industrielles (BTP, extractions minières, production de pétrole/ gaz/ énergie géothermique, productions métallurgiques, …). Ces matériaux présentent parfois de hauts niveaux de radium qui, lors de sa désintégration, produit du radon.

Ce sont pas moins de 56 partenaires, issus de 22 pays différents, qui s’unissent pour réaliser des travaux de recherche et de développement technique afin d’apporter les connaissances suffisantes pour établir des normes européennes adéquates en matière de radioprotection.

🇫🇷 Les chercheurs et scientifiques français sont présents dans cette aventure. En effet pas moins de 10 organisations participent !

▶️ On retiendra par exemple : l’IRSN, le CNRS, le CSTB, le CEA, et l’INSERM.

Durant les prochaines années, toutes les étapes du cycle de gestion des risques de rayonnement, pour les situations d’exposition au radon, seront passées au crible. Le projet est structuré autours de 8 axes de travail (appelés WP), parmi lesquels :

  • Le WP 2 : Caractérisation détaillée de l’exposition au radon et aux NORM => fournir une meilleure caractérisation des expositions des populations et de l’environnement au radon et aux NORM.
  • Le WP 3 : Optimisation de la dosimétrie => identifier la dose due au radon pour des sous-populations spécifiques potentiellement plus sensibles à l’exposition au radon, préciser les incertitudes dosimétriques .
  • Le WP 4 : Évaluation des effets biologiques et sanitaires du radon et des NORM pour l’homme et l’environnement => améliorer la connaissance des effets du radon et des NORM sur la santé des adultes et des enfants et à mettre en évidence les mécanismes d’action des expositions combinées du radon ou des NORM et de contaminants environnementaux sur la santé humaine.
  • Le WP 5 : Amélioration des mesures techniques visant à réduire l’exposition au radon et aux NORM => améliorer et optimiser la protection radiologique des travailleurs, de la population et de l’environnement contre les effets nocifs des rayonnements ionisants causés par la présence de radionucléides naturels dans les environnements naturels et professionnels.

Sources :
Site du projet RadoNorm
Communiqué de presse IRSN

Stéphanie Garrigues – Juriste HSE – stephanie.garrigues@echoline.fr