@Patrick Delapierre

A partir de preuve scientifiques, la Commission européenne a proposé récemment de limiter l’exposition des travailleurs à 5 nouvelles substances chimiques cancérigènes et porte à 26 le nombre de substances faisant l’objet d’une limitation ou d’une proposition de limitation.

Ces dernières sont basées sur un système de valeurs limites définissant un niveau maximal de concentration d’une substance cancérigène dans l’air ambiant du lieu de travail.

Voici les 5 agents que la Commission veut inclure dans la directive sur les substances cancérigènes ou mutagènes :

. le cadmium et ses composés inorganiques

. le béryllium et ses composés inorganiques

. l’acide arsénique ainsi que ses sels et ses composés inorganiques

. le formaldéhyde

. le méthylènebis (2-chloroaniline) (« MOCA »)

Le choix des substances ne suit pas les recommandations formulées par l’European Chemicals Agency en mars dernier. Cette dernière préconisait des limites pour le benzène, l’acrylonitrile et le nickel, mais pas pour l’arsenic et le « MOCA ».

Marianne Thyssen, commissaire à l’emploi, aux affaires sociales, aux compétences et à la mobilité des travailleurs, a déclaré que cette mesure « permettra d’améliorer la protection de plus d’un million de travailleurs en Europe ».

De son côté, la Commission précise que cette nouvelle limitation « permettra aussi de limiter d’autres problèmes de santé causés par les substances cancérigènes ou mutagènes, comme la maladie chronique incurable du béryllium ».

En 2004, l’UE avait adopté une directive sur les substances cancérigènes ou mutagènes, la « DCM ». Deux modifications législatives avaient été proposées par la Commission en mai 2016 et en janvier 2017. Cette dernière rappelle que « Dans l’UE, quelque 21 millions de travailleurs sont exposés à au moins l’un des agents chimiques visés par les trois propositions ».

Selon de récentes études, le cancer serait la première cause de mortalité au travail.

 

Articles qui pourraient vous intéresser :

. Elle est enfin là : l’ISO 45001 en 6 points majeurs

. Ordonnances Macron : Le Conseil Constitutionnel valide !

. Tout savoir sur le projet de décret modifiant la nomenclature des ICPE

. Interdiction de vapoter dans certains lieux à usage collectifs

Source: Europa.eu


Veille réglementaire : Simplifiez-vous la vie !

Presque 50 000 heures économisées par nos utilisateurs en 2017

Testez gratuitement notre logiciel ECHOVEILLE® pour une veille réglementaire 100% personnalisée selon votre activité, vos installations et équipements ! Contactez les juristes spécialisés d’Echoline : contact@echoline.fr

à partir de 149€ HT/ an !