💯 La bataille des étiquettes « score »
Actualités réglementaire

💯 La bataille des étiquettes « score »

L’information des consommateurs est au cœur de toute discussion : il faut orienter les personnes vers une consommations plus saine, plus durable et moins énergivore. Pour l’alimentation, si vous connaissiez le nutri-score, vous découvrirez très vite sur vos produits l’éco-score.

 

🍜 Nutri-score

 

Depuis 2017, le nutri-score est un logo destiné à prévenir l’obésité et le surpoids en facilitant la compréhension des informations nutritionnelles par les consommateurs. Il a pour objectif d’informer sur la qualité nutritionnelle des produits, notamment des aliments transformés et des boissons non alcoolisées. D’ailleurs, un appel à projet a été lancé courant année 2020 pour déployer le logo nutri-score dans la restauration collective et commerciale.

Apposé sur la face avant des emballages alimentaires, ce logo reste d’application volontaire. Il est complémentaire à la déclaration nutritionnelle, quant à elle obligatoire sur les denrées préemballées !

De plus, le nutri-score n’est pas une allégation nutritionnelle qui est plutôt destinée à vanter les mérites du produits

alternative text

Vous êtes perdu ? Pas de panique, en deux mots ça donne :

  • le nutri-score = la note de A à E suivant la qualité nutritionnelle… son apposition est volontaire ;
  • la déclaration nutritionnelle = le fameux tableau nous indiquant la valeur énergétique pour 100 g ou 100 mL… son apposition est obligatoire.
  • l’allégation nutritionnelle = les mentions marketing comme « sans colorant, ni additif », « artisanal » « faible teneur en graisse », « sans sucre ajouté » 

 

🌳 Eco-score

 

De son côté, l’éco-score a été lancé par plusieurs entreprises du secteur alimentaire qui souhaitent éclairer les consommateurs sur l’empreinte environnementale des produits.

Pour orienter vers une consommation plus responsable et durable, l’éco-store s’appuie sur l’analyse du cycle de vie de l’ensemble des étapes notamment de la production, de l’emballage et du transport. Les notes sont attribuées en fonction de leurs émissions, impacts sur la biodiversité ou impacts sur les ressources, ….

ℹ️ A noter qu’au-delà des produits alimentaires, dès le 1er janvier 2022, les producteurs et importateurs devront également informer les consommateurs sur les qualités et caractéristiques environnementales de leurs produits. Cette information, insérée par la loi dite anti-gaspillage dans le code de l’environnement, pourra se faire par tout procédé que le producteur ou l’importateur jugera approprié (marquage, étiquetage, affichage,…).

Elle devrait, tout comme l’éco-score, s’appuyer sur l’analyse du cycle de vie des produits, en considérant notamment l’incorporation de matière recyclée, l’emploi de ressources renouvelables, la durabilité, la compostabilité, la réparabilité, …

 

Sources :

Score-environnemental.com, Présentation Eco-score

 

Stéphanie Garrigues – Juriste HSE et Sécurité alimentaire – stephanie.garrigues@echoline.fr