đŸ›Ąïž Plan de continuitĂ© d’activitĂ© en cas de crise sanitaire, le guide de l’AMRAE mis Ă  disposition
Actualités réglementaire

đŸ›Ąïž Plan de continuitĂ© d’activitĂ© en cas de crise sanitaire, le guide de l’AMRAE mis Ă  disposition

ConsĂ©quences directes des mesures de confinement consĂ©cutives Ă  la crise sanitaire, l’activitĂ© pour nombre d’entreprises s’est interrompue ou au mieux a chutĂ©.

Afin d’aider les entreprises dans cette pĂ©riode difficile, le guide « Les plans de continuitĂ© d’activité » de l’Amrae (Agence de management des risques et des assurances de l’entreprise) est en libre disposition depuis le 18 mars.

Aide prĂ©cieuse pour toute entreprise qui souhaite Ă©tablir et mettre en Ɠuvre un plan de continuitĂ© d’activitĂ© PCA. Ce guide trĂšs opĂ©rationnel, propose une mĂ©thodologie facile d’accĂšs ainsi qu’une approche intĂ©grĂ©e en fonction des diffĂ©rentes organisations des entreprises.

 

Le PCA, quésako ?

 

L’actualitĂ© nous a montrĂ© que pour la plupart des entreprises, l’organisation et les moyens dĂ©ployĂ©s pour assurer la poursuite des activitĂ©s en mode dĂ©gradĂ© mais aussi, la reprise de ces activitĂ©s, se sont bien souvent appuyĂ©s sur des plans de continuitĂ© d’activitĂ© (PCA).

Le PCA constitue un outil efficace de gestion de crises. Son objectif premier est prĂ©ventif, et vise Ă  anticiper l’ensemble des mesures pouvant assurer la poursuite des activitĂ©s les plus essentielles.

Le PCA assure Ă©galement une aide Ă  l’horizon de sortie de crise, en permettant par la suite une reprise planifiĂ©e et graduĂ©e de l’activitĂ© qu’il a Ă©tĂ© organisĂ© en amont.

 

Un outil de gestion de crise et de reprise de l’activitĂ©

 

Culture de prĂ©vention oblige, le PCA requiert donc un travail d’analyse prĂ©alable des activitĂ©s de l’entreprises afin d’identifier celles qui sont les plus essentielles.

Ensuite sur la base de scĂ©narios de crise identifiĂ©s, un responsable du plan de continuitĂ© d’activitĂ© (RPCA) dĂ©signĂ© par l’entreprise, dĂ©finit en concertation avec le management et les Ă©quipes, l’organisation et les moyens nĂ©cessaires au maintien de ces activitĂ©s essentielles et Ă  la continuitĂ© des ressources internes.

Ce responsable assurera par la suite le pilotage, par Ă©tape progressive, du retour Ă  un fonctionnement normal.

Si le recours Ă  cet outil est une contrainte rĂšglementaire dans le secteur bancaire, les autres secteurs de l’économie Ă©chappent Ă  l’obligation d’établissement d’un PCA alors mĂȘme que celui-ci est vivement recommandĂ© par les organismes de prĂ©vention et assureurs.

De maniĂšre assez pratique d’ailleurs, les auteurs du guide rappelaient dans un communiquĂ© que le PCA est « un outil d’optimisation des coĂ»ts assurantiels intĂ©ressant dans la mesure oĂč il permet de poser les bases des futures opĂ©rations qui limiteront l’impact financier d’une crise sur les rĂ©sultats de l’entreprise. Un travail qui facilitera la nĂ©gociation de la prime d’assurance ».

Outre ce guide qui fournira une aide prĂ©cieuse Ă  la plupart des entreprises pour l’élaboration et l’application d’un PCA, les TPE et PME pourront Ă©galement s’appuyer sur le Guide « Plan de continuitĂ© d’activitĂ© Ă  l’usage du chef d’entreprise en cas de crise majeure » Ă©tabli conjointement par la Direction gĂ©nĂ©rale des entreprises et le CPME, en 2015.

 

Sources :

Guide Amrae « Les plans de continuitĂ© d’activité », 2015

 

Edouard VILLARD – Juriste HSE – edouard.villard@echoline.fr