🛡️ Plan de continuité d’activité en cas de crise sanitaire, le guide de l’AMRAE mis à disposition
Actualités réglementaire

🛡️ Plan de continuité d’activité en cas de crise sanitaire, le guide de l’AMRAE mis à disposition

Conséquences directes des mesures de confinement consécutives à la crise sanitaire, l’activité pour nombre d’entreprises s’est interrompue ou au mieux a chuté.

Afin d’aider les entreprises dans cette période difficile, le guide « Les plans de continuité d’activité » de l’Amrae (Agence de management des risques et des assurances de l’entreprise) est en libre disposition depuis le 18 mars.

Aide précieuse pour toute entreprise qui souhaite établir et mettre en œuvre un plan de continuité d’activité PCA. Ce guide très opérationnel, propose une méthodologie facile d’accès ainsi qu’une approche intégrée en fonction des différentes organisations des entreprises.

 

Le PCA, quésako ?

 

L’actualité nous a montré que pour la plupart des entreprises, l’organisation et les moyens déployés pour assurer la poursuite des activités en mode dégradé mais aussi, la reprise de ces activités, se sont bien souvent appuyés sur des plans de continuité d’activité (PCA).

Le PCA constitue un outil efficace de gestion de crises. Son objectif premier est préventif, et vise à anticiper l’ensemble des mesures pouvant assurer la poursuite des activités les plus essentielles.

Le PCA assure également une aide à l’horizon de sortie de crise, en permettant par la suite une reprise planifiée et graduée de l’activité qu’il a été organisé en amont.

 

Un outil de gestion de crise et de reprise de l’activité

 

Culture de prévention oblige, le PCA requiert donc un travail d’analyse préalable des activités de l’entreprises afin d’identifier celles qui sont les plus essentielles.

Ensuite sur la base de scénarios de crise identifiés, un responsable du plan de continuité d’activité (RPCA) désigné par l’entreprise, définit en concertation avec le management et les équipes, l’organisation et les moyens nécessaires au maintien de ces activités essentielles et à la continuité des ressources internes.

Ce responsable assurera par la suite le pilotage, par étape progressive, du retour à un fonctionnement normal.

Si le recours à cet outil est une contrainte règlementaire dans le secteur bancaire, les autres secteurs de l’économie échappent à l’obligation d’établissement d’un PCA alors même que celui-ci est vivement recommandé par les organismes de prévention et assureurs.

De manière assez pratique d’ailleurs, les auteurs du guide rappelaient dans un communiqué que le PCA est « un outil d’optimisation des coûts assurantiels intéressant dans la mesure où il permet de poser les bases des futures opérations qui limiteront l’impact financier d’une crise sur les résultats de l’entreprise. Un travail qui facilitera la négociation de la prime d’assurance ».

Outre ce guide qui fournira une aide précieuse à la plupart des entreprises pour l’élaboration et l’application d’un PCA, les TPE et PME pourront également s’appuyer sur le Guide « Plan de continuité d’activité à l’usage du chef d’entreprise en cas de crise majeure » établi conjointement par la Direction générale des entreprises et le CPME, en 2015.

 

Sources :

Guide Amrae « Les plans de continuité d’activité », 2015

 

Edouard VILLARD – Juriste HSE – edouard.villard@echoline.fr