👨‍💼👩‍💼 Pourquoi encore des écarts de rémunérations entre les hommes et les femmes en 2020 ?
Actualités réglementaire

👨‍💼👩‍💼 Pourquoi encore des écarts de rémunérations entre les hommes et les femmes en 2020 ?

Alors qu’en 2020 le progrès de la technologie, du droit des travailleurs ainsi que de l’éducation ne cesse d’évoluer, la différence de salaire entre les hommes et les femmes à poste équivalent reste toujours présente.

Les salaires ont toujours été un sujet tabou dans le travail. C’est une des raisons pour lesquelles une étude a publié des données montrant que le partage ouvert des salaires des employés pourrait être une des solutions pour combler l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes.

A l’issue d’une enquête concernant les écarts de salaires, menée aux États-Unis, sur 1,6 million de réponses, 1/3 des personnes ont répondu que la transparence des salaires au travail permettrait de réduire les écarts de rémunération.

En effet, l’objectif de la transparence des salaires est :

  • d’améliorer l’accès des travailleurs aux informations (pour permettre en outre de négocier avec succès des salaires équitables) ;
  • sensibiliser les travailleurs à la discrimination ;
  • d’exposer les écarts de rémunération présents ;
  • d’éliminer les écarts de rémunération entre les sexes.

Mais force est de constater que dans le marché du travail actuel, la transparence des salaires pourrait facilement constituer un avantage concurrentiel pour de nombreuses entreprises.

Un rapport intitulé « Does Pay Transparency Close the Gender Wage Gap » (La transparence des rémunérations comble-t-elle l’écart salarial entre les hommes et les femmes ?), publié par la société de données et de logiciels sur les rémunérations PayScale, révèle que la divulgation de la manière dont les salaires sont fixés, dont les augmentations de salaire sont décidées et dont les critères d’attribution des primes peuvent atténuer les préjugés inconscients des cadres et des responsables des ressources humaines qui déterminent les rémunérations.

La prise de conscience de la Commission

 

Dans son plan d’action 2017-2019 pour lutter contre l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, la Commission a annoncé son intention d’évaluer la possibilité de rendre contraignantes certaines ou toutes les mesures relatives à la transparence des rémunérations prévues dans la recommandation de 2014.

Cette initiative fait suite à l’évaluation en cours de la Commission sur les dispositions prises en 2014, qui ont souligné la nécessité d’améliorer la compréhension de certains concepts juridiques existants et ont mis en évidence les problèmes liés à l’application du principe de l’égalité de rémunération dans l’Union européenne (UE) et la fragmentation des mesures de transparence des rémunérations dans l’UE.

Puisqu’en effet, la discrimination salariale entre les sexes est l’une des raisons pour lesquelles les femmes de l’UE gagnent en moyenne 16 % de moins que les hommes.

Finalité de la consultation de la Commission

 

  • Faciliter le recrutement et la rétention d’une main-d’œuvre qualifiée.
  • Accroître l’efficacité globale de la gestion des ressources humaines.
  • Influencer positivement les choix de carrière des femmes.
  • Contribuer à réduire les taux de pauvreté, en particulier pour les femmes âgées ayant de faibles droits à pension.
  • Demander réparation en cas d’écart inexpliqué avec les salaires moyens dans leur classification professionnelle.
  • Promouvoir la liberté des citoyens de travailler et de choisir une profession.

Répondre au questionnaire

 
Un questionnaire est disponible en ligne. Ce dernier permet de contribuer à la consultation. L’objectif est de recueillir des informations sur les discriminations salariales, les mesures de transparence des rémunérations et d’avoir une prise de conscience pour réussir enfin à effacer totalement ces écarts de rémunération.

 

Source :

Gender pay gap – transparency on pay for men and women

 

Amandine CORNIL – Juriste RH – amandine.cornil@echoline.fr