🤯 Risques psychosociaux, une composante de la prévention en perpétuelle évolution
Actualités réglementaire

🤯 Risques psychosociaux, une composante de la prévention en perpétuelle évolution

Où en est-on en matière de prévention des risques psychosociaux (RPS) ? Question récurrente, la prévention des RPS est aujourd’hui devenue un sujet central au sein de toutes les entreprises.

Les RPS sont définis comme un risque pour la santé physique et mentale des travailleurs. Leurs causes multiples sont à rechercher à la fois dans les conditions d’emploi, les facteurs liés à l’organisation du travail et aux relations de travail. Ils peuvent concerner toutes les entreprises quel que soient leur taille et leur secteur d’activité.

 

Dès les annĂ©es 2000, le sujet des RPS a Ă©mergĂ©, et des dĂ©marches de prĂ©vention ont commencĂ© Ă  se structurer. Tout d’abord plusieurs types de risques ont Ă©tĂ© identifiĂ©s :

  • le stress provenant du sentiment de ne pas atteindre les exigences ou les attentes demandĂ©es ;
  • les violences exercĂ©es par des travailleurs, au sein de l’entreprise : les cas les plus rĂ©currents Ă©tant les harcèlements, moral ou sexuel ;
  • les violences exercĂ©es par des personnes extĂ©rieures Ă  l’entreprise Ă  l’encontre des salariĂ©s ;
  • le syndrome d’épuisement professionnel. A noter qu’au mois de fĂ©vrier 2017 la Commission des affaires sociales a rendu son rapport n° 4487 concernant une mission d’information relative au syndrome d’épuisement professionnel de. Les travaux de la mission visent Ă  clarifier la dĂ©finition du burn out, Ă  mieux connaĂ®tre les intervenants et leurs actions et Ă  comprendre les diffĂ©rents modes de prises en charge. Le rapport prĂ©sente 27 propositions d’amĂ©lioration. Pourquoi ce rapport ? Lors des dĂ©bats parlementaires sur la loi n° 2016-1088 du 8 aoĂ»t 2016 relative au travail, Ă  la modernisation du dialogue social et Ă  la sĂ©curisation des parcours professionnels, plusieurs amendements (non retenus) ont proposĂ© la reconnaissance du burn out en tant que maladie professionnelle.

 

⛑️ Pour prévenir au mieux ces risques, plusieurs leviers ont été identifiés :

  • les exigences au travail
  • les exigences Ă©motionnelles
  • l’autonomie et les marges de manĹ“uvre
  • les rapports sociaux et relations de travail
  • les conflits de valeur et la qualitĂ© empĂŞchĂ©e
  • l’insĂ©curitĂ© de la situation de travail

 

Les RPS restent un sujet central aujourd’hui. Les démarches ses sont multipliées ces dernières années, notamment en matière de formation, et d’implication des instances représentatives du personnel.

Cependant, les entreprises rencontrent des difficultés pour passer d’une part du plan d’action à sa mise en œuvre, et d’autre part pour agir sur l’organisation du travail avant que les RPS ne se déclarent.

En parallèle, entrent en jeu la transformation numérique, les nouvelles techniques de management, et le lien entre RPS et la qualité de vie au travail.

Un nouveau guide sur la prévention des risques psychosociaux (RPS) a été publié. L’objectif est de faire de la prévention des RPS en proposant différentes méthodes, des points de vigilance et des outils.

 

❓ Ce guide s’articule autour de 10 questions :

1 – De quoi parle-t-on ?

2 – Quelles sont les causes des RPS ?

3 – « PrĂ©venir » les RPS : oĂą en est-on aujourd’hui ?

4 – Comment conduire une dĂ©marche de prĂ©vention des RPS ?

5 – Quels outils et mĂ©thodes pour un bon diagnostic ?

6 – Comment construire un plan d’action ?

7 – Comment s’assurer d’une prĂ©vention durable des RPS en entreprise ?

8 – Comment soutenir l’action des manageurs de proximitĂ© dans la prĂ©vention des RPS ?

9 – Le numĂ©rique est-il facteur de RPS ?

10 – Comment articuler prĂ©vention des RPS et qualitĂ© de vie au travail ?

Cette démarche structurée devrait permettre d’accroître la capacité des acteurs de l’entreprise à limiter les tensions entre les exigences du travail et les ressources existantes.

 

Source :

10 questions sur la prévention des risques psychosociaux

 

Amandine CORNIL – Juriste RH – amandine.cornil@echoline.fr