EPI : 80% sont non conformes
Actualités réglementaire

EPI : 80% sont non conformes

En 2016, la DGCCRF a réalisé des contrôles sur 572 établissements pour vérifier le respect de la réglementation sur les EPI (équipements de protection individuelle). Les résultats sont sans appel : plus d’un quart se sont révélés en anomalie et 82% non conformes… Ces contrôles ont concerné plusieurs activités telles que le jardinage, l’apiculture, sports de glace, travaux de bricolage ou de chantier etc.

Selon le ministère de l’Economie, les causes seraient dues à des lacunes de marquage, d’information et d’avertissement, ainsi qu’à l’absence ou au mauvais emploi de la langue française dans la notice d’utilisation. De plus, l’information relative à la période de péremption des EPI resterait mal maîtrisée.

Sur 91 EPI analysés, 75 étaient non conformes et 5 considérés comme dangereux. Ces derniers étaient une paire de gants de tronçonnage, deux casques utilisés pour les travaux forestiers ainsi que deux appareils filtrants (un jeu de filtres anti-gaz et un demi-masque avec filtres combinés). Ces produits ont fait l’objet soit d’un rappel et d’un retrait du marché, soit d’un suivi par la Direction du travail.

Selon la DGCCRF : « Faute de s’approprier les référentiels en vigueur, les opérateurs proposent sur le marché des équipements de protection individuelle qui, majoritairement, ne répondent pas à tous les critères réglementaires et normatifs applicables ».

Si la plupart des opérateurs contrôlés ont fait preuve d’une bonne réactivité pour corriger les lacunes, la fréquence des anomalies mesurées rend indispensable la poursuite et le renforcement des contrôles dans l’ensemble de la filière. La DGCCRF considère la bonne diffusion des connaissances réglementaires comme étant un enjeu majeur de la filière EPI.

Plus d’informations sur le site du Gouvernement