Rayonnements ionisants : Renforcement de la protection des travailleurs, du public et des patients standard

Le 5 juin 2018, ont été publiés au Journal Officiel : 2 décrets relatifs à la protection des travailleurs contre les risques dus aux rayonnements ionisants. 1 décret contenant diverses dispositions en matière de nucléaire. Ces derniers assurent notamment la transposition d’une directive fixant les normes relatives à la protection sanitaire contre les dangers provoqués par l’exposition aux rayonnement ionisants. Ils complètent l’encadrement réglementaire de certaines activités nucléaires en modifiant les parties réglementaires des codes du travail, de l’environnement, de la santé publique et de la défense. Update du régime de protection des travailleurs Certaines parties du code du travail ont été entièrement revues notamment les articles mettant à jour le régime de radioprotection pour les travailleurs exposés aux rayonnements ionisants ...

Lire la suite

Découvrez Napo, des vidéos sur la santé et la sécurité au travail standard

  Développée par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail et coproduit par plusieurs institutions européennes, Napo est une série de vidéos d’animation traitant des différents risques de sécurité sur le lieu de travail et les solutions associées. Et tout cela avec le sourire ! Idée originale conçue par un petit groupe de professionnels de la communication SST, Napo est née de la nécessité de mettre à disposition des produits d’information de haute qualité pour briser les frontières nationales et répondre aux diverses cultures, langues et besoins pratiques des personnes au travail. Les films ne sont pas conçus comme étant des couvertures complètes d’un sujet, ni des films de formation ou d’enseignement. Le rôle de Napo et ...

Lire la suite

Santé au travail : limitations pour 5 nouvelles substances cancérigènes standard

@Patrick Delapierre A partir de preuve scientifiques, la Commission européenne a proposé récemment de limiter l’exposition des travailleurs à 5 nouvelles substances chimiques cancérigènes et porte à 26 le nombre de substances faisant l’objet d’une limitation ou d’une proposition de limitation. Ces dernières sont basées sur un système de valeurs limites définissant un niveau maximal de concentration d’une substance cancérigène dans l’air ambiant du lieu de travail. Voici les 5 agents que la Commission veut inclure dans la directive sur les substances cancérigènes ou mutagènes : . le cadmium et ses composés inorganiques . le béryllium et ses composés inorganiques . l’acide arsénique ainsi que ses sels et ses composés inorganiques . le formaldéhyde . le méthylènebis (2-chloroaniline) (« MOCA ») Le choix ...

Lire la suite

Elle est enfin là : l’ISO 45001 en 6 points majeurs standard

Santé Sécurité au travail : la norme ISO 45001 est enfin publiée ! Nous évoquions déjà ce sujet en 2014 lors de son annonce puis en mars 2016 au stade de l’enquête publique…Après quatre années de travail, la norme ISO 45001 « Systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail » est enfin publiée !  Norme volontaire, elle propose aux organisations (publiques et privées) une approche managériale de la santé et de la sécurité au travail, sur le même modèle de structure HLS (High Level Structure) que les normes ISO 9001 pour la qualité et ISO 14001 pour l’environnement. ➡Les entreprises certifiées OHSAS 18001 bénéficieront d’une période de trois ans pour basculer sur une certification ISO 45001. Nous avons relevé les points ...

Lire la suite

Télétravail : quelles nouveautés dans les ordonnances Macron ? standard

Télétravail : l’ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 modifie profondément les dispositions législatives du code du travail. Les informations à retenir concernent notamment: Une meilleure reconnaissance des droits du télétravailleur; Le télétravail peut être prévu par un accord collectif ou une charte; et Un accident intervenu lors du télétravail est présumé être un accident du travail. Les droits du télétravailleur sont renforcés Le télétravailleur a les mêmes droits que le salarié qui exécute son travail dans les locaux de l’entreprise, notamment en ce qui concerne l’accès aux informations syndicales, la participation aux élections professionnelles et l’accès à la formation. En outre, l’employeur qui refuse d’accorder le bénéfice du télétravail à son salarié doit motiver sa réponse. La mise en ...

Lire la suite

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!